Douleurs articulaires > modification de la foulée

Fran GWEN
***
Messages : 945
Enregistré le : 11 sept. 2012 22:06

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45623Message Fran GWEN
06 déc. 2012 12:29

sebhenri a écrit : Pour réaliser cette foulée, il faudrait consacrer une séance au moins par semaine au travail du pied, à la proprioception du pied et à pas mal d'éducatifs que connaissent bien les athlètes de demi-fond voir de sprint.
merci Sebastien pour cet avis d'expert et ce regard objectif et ouvert : il est vrai qu'à l'heure actuelle, le courant minimaliste représente de gros enjeux financiers...tout comme, en leur temps et aujourd'hui encore, Nike & co. ont fait de gros sous en pariant sur la tendance inverse.
Pour ce qui est de la foulée et plus particulièrement du pied, force est de reconnaitre que, quand on parle de travail de la foulée, il est plus souvent question de la posture, des bras, des hanches, de l'alignement etc. ( v. lien de JM sur forum kikourou) et au final on parle peu du pied et de son travail spécifique. En sport comme dans la vie de tous les jours on a trop tendance à considérer les pieds comme quelque chose de connexe, de secondaire, or c'est eux qui nous portent ! Pour ma part, et comme plusieurs MTCiens, j'ai une douleur lancinante au pied (voute plantaire et "coussinet) qui dure depuis plusieurs semaines. Le médecin parle d'hyper-appui, de pieds creux, de trop de sollicitation etc. et préconise semelle et repos. Il a raison mais est-ce vraiment la solution sur du long terme ? le problème de fond et la solution afférente ne serait-elle pas à rechercher du coté d'un travail spécifique du pied comme tu le préconises Sébastien ?
Ce serait une bonne idée, d'intégrer ce travail spécifique du pied à nos séances ;) pourquoi pas comme le suggère Laurence dans un travail spécifique de la foulée ? Qu'en pensent nos coachs ?
Fran
hardcore herbivore

Jean-Yves
****
Messages : 1222
Enregistré le : 22 juin 2012 22:21

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45643Message Jean-Yves
06 déc. 2012 23:27

D'ailleurs depuis que je tends vers la modif de ma foulée, je me surprend à faire de même lorsque je marche avec mes "bêtes" chaussures de ville. Bonne nouvelle entre parenthèses, je les userai moins vite ;)
D'ailleurs aussi je supporte de moins en moins les chaussures à talons surélevés. Et je bannis maintenant celles à tiges hautes quelque soit leur utilisation (j'ai une paire de "grosses" de rando de marque allemande qui ne me servent plus que lorsque le temps est complètement pourri, même en raquettes j'ai du mal à les utiliser, mais cela provient certainement de l'utilisation des trails et c'est donc un tout autre sujet de discussion.
Lorsqu'il a plu dernièrement j'ai dû les chausser pour aller travailler (à pieds) et mon mal à la cheville est réapparu alors que cela allait mieux.. :evil:
J'ai fait quelques recherches sur l'apparition de ces fameux talons, et la seule chose que j'ai trouvée c'est qu'ils ont commencé à être utilisés à partir de la renaissance chez les nobles qui voulaient dominer leur monde, puis ces dames coquettes qui ont voulu prendre de la hauteur pour être plus séduisantes ;) :oops: et leur systématisation au cours du XXème siècle (je schématise, oeuf corse) avec leur apparition dans le domaine de la Cap grâce à nos chers équipementiers qui voulaient nous épargner tous les maux de la terrible course à pieds, avec le résultat que l'on connaît.
Depuis 2 ans grosso modo j'ai abandonné aussi l'utilisation de semelles orthopédiques sur les conseils de mon osthéo alors qu'à l'origine j'ai une jambe plus courte que l'autre d'1cm et que j'avais une bascule du bassin.
J'ai vécu comme cela pendant quelques décennies, mon corps s'y était habitué, alors pourquoi le forcer me suis-je dit j'ai tenté également l'expérience et ne m'en trouve pas plus mal malgré les réticences de certains podologues. Avec de substantielles économies à la clé de surcroît.
Tout cela pour dire qu'il ne faut pas -cela n'engage que moi - comme cela se fait depuis trop longtemps en occident chercher simplement un remède "facile" à un mal mais en trouver l'origine pour l'éliminer.Et la modification de la foulée participe à mes yeux à cette démarche en fin de compte plus rationnelle mais aussi et surtout plus efficace sur le long terme.
Mais il ne faut pas croire que le miracle survient en claquant des doigts.
"Connais-toi toi-même et tu connaîtras les Dieux et l'Univers"

devey
***
Messages : 828
Enregistré le : 30 mai 2008 20:43

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45646Message devey
07 déc. 2012 00:57

parler de modification de la foulee c'est du domaine de l'utopie ;je veux bien que l'on gagne en economie de course ,en securite ,en souplesse ,en frequence de foulees avec beaucoup beaucoup (et d'annees)de travail de course ,de ppg, d'educatifs
mais des que la fatigue arrive notre maniere habituelle de courir revient de maniere imparable
je pense pas qu'a l'age adulte on puise revenir en arriere
la tendance minimaliste (phenomene de societe 'retour en arriere')modifie l'attaque au sol mais quels effets
des enfants devenus grands souffrent de pb de posture a force d'avoir marcher en ballerine ou chaussures plates et se retrouvent avec des semelles pour les reequilibrer,des exercises de musculation types squatt conseillent l'utilisation d'une planche pour soulager le tendon d'achille , si les talons aiguilles sont nocifs les chaussures de ville ont un talon pour eviter des douleurs mais pas pour paraitre plus grand ,JM arrive deja a 30mn de course avec un drop 0 c'est a dire qu'il court moins que le joggeur du dimanche debutant ...a ce rythme s'il persiste il sera a l'ultra run a 70ans ;)
je ne connais que deux coureurs a pied nus bekele (1960 1° au marathon )et zola budd(je crois )athlete sud africaine (annees 80)mais tous deux ont appris enfant a courir pieds nus
jm

Avatar du membre
alexx
***
Messages : 683
Enregistré le : 24 mai 2011 14:04

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45648Message alexx
07 déc. 2012 08:19

voici un lien sur la prise d'appui que certains d 'entre vous connaissent déjà.
http://www.dailymotion.com/video/xt6nxn ... ppui_sport

petite remarque: estimer le temps de course par rapport au temps de marche sur un trail.
vous verrez que le travail de la marche est aussi (surtout?) très important: poussée avec le gros orteil. choix de la marche ou de la course en fonction du dénivelé. alternance marche course..

Guilhem
**
Messages : 240
Enregistré le : 12 juin 2008 18:38

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45655Message Guilhem
07 déc. 2012 15:35

dac avec jm et alexx.
je crois que de travailler sa foulée à nos âges n'est pas très efficace et encore moins sur le type d'effort que nous faisons (terrain accidenté, durée de l'exo)
par contre je trouve positif de se poser la question, d'affuter nos connaissances et d'inclure à de la PGG des exos de placement du bassin, de zone d'appui du pied, etc ...
tout ce que nous pouvons mieux comprendre sur notre biomécanique à l'effort ne peut pas nous nuire.
mais de là à en faire une séance hebdo ...

la différence entre la course et la marche c'est le temps de suspension entre les deux appuis.
combien pour nous qui marchons si souvent, qui nous économisons (foulée rasante), qui trouvons devant nous un terrain jamais identique ?

peut-être que quand ça fait mal quelque part il faut tout simplement s'arrêter et se reposer ...

Jean-Yves
****
Messages : 1222
Enregistré le : 22 juin 2012 22:21

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45658Message Jean-Yves
07 déc. 2012 19:52

Certes, mais Je tiens à préciser - quitte à être lourd - que ce n'est pas pour battre des records (à mon âge ;) ) que je m'intéresse à cela mais que ma démarche principale est d'être bien plus à l'aise en courant, donc plus efficace et de finir chaque sortie avec une grande envie d'arriver à la suivante pour recommencer et de pouvoir augmenter les distances que je peux parcourir avec le maximum de confort...
La décision de s'arrêter pour se remettre est difficile à prendre : qui d'entre nous ne l'a pas fait et n'ayant pas d'amélioration s'est remis à courir pour s'apercevoir que les douleurs finissaient à la longue de s'estomper ?
Qui d'entre nous n'a pas dû trancher en s'appuyant sur des avis "autorisés" et souvent contradictoires ?
Le problème s'est que l'on se méprend souvent sur le terme de minimaliste. Cela ne veut pas dire nécessairement sans aucun amorti, mais principalement sans aucune correction pronation ou supination (corrections qui sont d'ailleurs formellement déconseillées par les podologues) mais aussi et surtout avec le minimum de différence d'épaisseur de la semelle entre le talon et l'avant du pied.
JM : ben les ballerines sont abandonnées depuis belle lurette il me semble mais plus pour des raisons de mode. Je laisse à Akuna le soin de tirer des conclusions sur l’origine de ses problèmes et de sa vitesse actuelle.
Je connais l'argument des talons qui permettent d'éviter des douleurs mais il me semble fabriqué de toute pièce par les fabricants, cela d'autant que les chaussures de ville ne sont pas utilisées pour la marche et encore moins pour la course.
Devenir Ultrarunner n'est pas le souhait de tous, et je suis d'accord pour dire qu'avec la fatigue on a tendance à attaquer du talon, surtout à partir d'une certaine distance.
Il me semble que les chaussures devraient aussi se choisir en fonction des distances que l'on pratique comme du terrain de leur utilisation ou de son propre poids. Qui d'entre nous le fait, et d'abord en avons nous la possibilité par rapport aux détails techniques qui nous sont avancés (quand on prend la peine de s'y intéresser)?
Quant à l'âge ben justement les spécialistes dans beaucoup de domaines reviennent sur des idées acquises et - pour faire bref -j'en citerais un celui des neurones que l'on nous disait il y a quelques décennies commencer à perdre irrémédiablement vers la vingtaine alors qu'à l'heure actuelle c'est exactement l'inverse que l'on nous dit !
A Guilhem : tu soulèves un sujet également important la récupération... Mais elle passe (pour moi ;) ) avant tout par une bonne gestion de ses séances, avec notamment le sommeil qui est important
"Connais-toi toi-même et tu connaîtras les Dieux et l'Univers"

Avatar du membre
Akunamatata
*******
Messages : 4054
Enregistré le : 15 mai 2008 18:51
Contact :

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45659Message Akunamatata
07 déc. 2012 20:24

Jean-Yves a écrit : JM : ben les ballerines sont abandonnées depuis belle lurette il me semble mais plus pour des raisons de mode. Je laisse à Akuna le soin de tirer des conclusions sur l’origine de ses problèmes et de sa vitesse actuelle.
eh oui, ballet du bolchoi me voici !

Avatar du membre
philgonz
**
Messages : 331
Enregistré le : 27 déc. 2008 14:51

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45660Message philgonz
07 déc. 2012 21:10

bien moi avec une spondylartrite ankylosante je n'ai rien trouvé de mieux pour ne pas déclencher de crises articulaires de :

éviter le bitûme et si pas possible ne pas dépasser les 12km/h.
tourner sur plusieurs paires de chaussures.
adopter une foulée rasante même sur courte distance ( en fait sur longue distance je crois qu'on a pas le choix à l'exception des grands champions).
éviter l'attaque talon dans les descentes.

dès que je m'écarte de ça , c'est la sanction , alors je ne cherche plus midi à quatorze heures

Jean-Yves
****
Messages : 1222
Enregistré le : 22 juin 2012 22:21

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45661Message Jean-Yves
07 déc. 2012 21:18

Akunamatata a écrit :
Jean-Yves a écrit : JM : ben les ballerines sont abandonnées depuis belle lurette il me semble mais plus pour des raisons de mode. Je laisse à Akuna le soin de tirer des conclusions sur l’origine de ses problèmes et de sa vitesse actuelle.
eh oui, ballet du bolchoi me voici !
Euh désolé JM, il aurait fallu que j'aille à la ligne entre les 2 phrases, il n'y a aucun lien entre elles ;)
Et pour philgonz : encore un qui doit éviter d'attaquer du talon...
"Connais-toi toi-même et tu connaîtras les Dieux et l'Univers"

Avatar du membre
florent.sourbier
*****
Messages : 2750
Enregistré le : 18 janv. 2010 09:13
Localisation : Gap
Contact :

Re: Douleurs articulaires > modification de la foulée

Message : # 45662Message florent.sourbier
07 déc. 2012 21:42

alexx a écrit :petite remarque: estimer le temps de course par rapport au temps de marche sur un trail.
vous verrez que le travail de la marche est aussi (surtout?) très important: poussée avec le gros orteil. choix de la marche ou de la course en fonction du dénivelé. alternance marche course..
C'est une des clés de la performance en trail selon moi!
Apprendre à marcher vite c'est facile et vraiment rentable (physiquement). Je me suis encore amusé au Roquefort Trail, dans la première côte, à marcher la ou tout le monde courait. Non seulement j'ai doublé du monde mais au niveau musculaire, ça soulage un max!
La marche est souvent tabou chez ceux qui viennent de l'athlé/bitume et très naturelle pour ceux qui viennent de la rando.

Ps: Un cours de marche en vidéo par el maestro Kilian (passage à méditer à 1"40 ;) )
Challenge Trails 05: découvrez les Hautes-Alpes autrement.
Mon blog: Team La Cordée
GoGirl: Debout les filles!

Répondre